Tournai Coeur Cathédral
Rue Saint-Jacques, 11
7500 Tournai
Direction de la Valorisation du Territoire

Nicolas PLOUVIER
Directeur

T ¦ +32 69 35 42 85
E ¦ dvt@ideta.be

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Doper l’attractivité touristique et commerciale du cœur de ville de Tournai, en rénovant les espaces publics et en restaurant la Cathédrale Notre-Dame. Ambitieux tel qu’énoncé, le programme des travaux colossaux entrepris depuis 2008 dans la cité aux Cinq clochers deviendra réalité grâce, notamment, à une enveloppe de subsides conséquente et aux investissements privés (hôtel, commerces, logements).

Plus de 51 millions d’euros ont été réservés, d’ici 2014, pour rénover de fond en combles les voiries et places du périmètre Unesco, reloger l’Office de Tourisme dans une enceinte hi-tech, renouveler le mobilier urbain et l’éclairage… Ces interventions, capitales pour le développement économique de la cité deux fois millénaire, touchent à l’écrin. Il fallait aussi que la Cathédrale, joyau du patrimoine Unesco, fasse l’objet de soins en profondeur. Notre-Dame est la clé de voûte du projet !

Avec près de 200.000 visiteurs chaque année, la Cathédrale Notre-Dame constitue sans conteste l’atout majeur de Tournai, aux yeux des touristes. Classée au patrimoine mondial de l’Unesco, exceptionnelle avec sa conception mi-romane (12e) et mi-gothique (13e), Notre-Dame domine le paysage urbain du haut de ses cinq flèches de 84 mètres de haut. Posé à deux pas de la grand-place, son ample vaisseau (164 m sur 66 m) est également incontournable, d’autant qu’en plus du culte et du tourisme, sa vocation culturelle et éducative est également régulièrement exploitée. Lieu vivant et ouvert, la Cathédrale s’apprête à voir sa fréquentation encore grimper en flèche. Et l’exceptionnel chantier de restauration qui la touche depuis quelques mois n’y sera pas étranger…

S’appuyant sur une enveloppe de 21 millions d’euros répartie sur sept années de chantier, la restauration de la cathédrale sera principalement focalisée sur la nef romane, le transept et les cinq tours. Au programme : nettoyage et réfection des murs (joints, pierre à remplacer), des vitraux, remplacement des toitures et chéneaux, restauration des portes, achèvement et mise en valeur des fouilles archéologiques, nettoyage intérieur, mise en lumière… Parmi les réalisations principales déjà visibles, la couverture de la nef et de ses bas-côtés en tables de plomb coulées sur lit de sable (une technique ancestrale et durable), la pose de tuiles vernissées et colorées sur la Chapelle Saint-Louis (ses motifs géométriques lui conférant un petit air d’Hospices de Beaune). Cette programmation s’accompagne des études préalables à la restauration du chœur gothique.

 

FEDER-UE+W